Randorganisateurs

Chaque « randorganisateur » doit se référer au mémento d’une quinzaine de pages : l’ABC du Randorganisateur.
Une douzaine de talkies-walkies rallie les randorganisateurs afin de coordonner parfaitement les mouvements et décisions et de gérer l’allure de la randonnée.
Un mégaphone est utilisé pour passer des messages aux participants (difficulté de la randonnée, descente importante, raison d’un arrêt prolongé…).
Les randorganisateurs donnent consignes et conseils aux randonneurs. Des personnes viennent témoigner leur reconnaissance envers les randorganisateurs, car ils se rendent compte des efforts qu’ils fournissent avec diplomatie et bonne volonté pour satisfaire le plus grand nombre de participants.

Un débriefing a lieu systématiquement à la fin des randonnées, où l’on analyse les problèmes rencontrés ainsi que les solutions à apporter pour y remédier.

1 – Les randorganisateur et la sécurité

La couleur des chasubles que portent les randorganisateurs a laissé le surnom de « jaunes » aux membres de cette équipe. La randonnée existe depuis l’année 2000 et actuellement, le nombre de jaunes s’élève à une vingtaine.

Chaque vendredi, ils sont entre 7 et 13 à encadrer la randonnée. Leur rôle majeur est d’assurer la sécurité des participants de la randonnée :

Ils doivent rester attentifs à tout ce qui se passe autour d’eux, bloquer toutes les rues d’où les voitures pourraient déboucher, être courtois envers les automobilistes, aider les randonneurs dans les descentes, partir en éclaireur et ainsi prévenir des difficultés du terrain (graviers, plaques d’égouts, …), signaler et éclairer les zones sombres… Et mettre de l’ambiance, grâce à leur joie et leur bonne humeur.

2 – Devenir randorganisateur

Pourquoi être jaune : c’est avant tout donner de son temps le vendredi soir pour que l’association DIJONROLLER (donc la randonnée du vendredi soir) vive. Les courageux peuvent même venir faire les reconnaissances des parcours le Mercredi soir a 21 h place Darcy. (Vous n’êtes pas tenu d’être présent à toutes les randos).

Comment être jaune : Il faut être majeur, titulaire du permis B, membre de l’association DIJONROLLER et être à jour de sa cotisation. Vous devez également savoir freiner et  avoir un niveau de patinage correct. Il vous suffit alors de vous présenter au Président ou Vice président avant le début de la rando. Nous vous assurons une formation sur trois randos concernant le fonctionnement de l’équipe et des règles de sécurités, le placement etc …

Le rôle des jaunes : Encadrer la rando et faire respecter les règles de sécurités (exemple les vélos doivent être derrière le rouge de fin pour une question d’assurance), être poli et courtois envers les autres jaunes, participants, automobilistes etc … Aider dans la mesure de votre niveau les participants qui ont des difficultés.

Pour plus d’infos vous pouvez lire : Manuel du randorganisateur

3 – Les 2 chasubles rouges :

Le rouge de tête de randonnée : mène la randonnée. Aucun participant ne doit le dépasser. Il règle l’allure, décide des arrêts, vérifie que tous les jaunes sont bien en place.

Le rouge de fin de randonnée :  a pour mission d’informer le rouge de tête de l’étendue de la randonnée. Il ferme la marche et les personnes derrière lui sont considérées comme extérieures à la randonnée, donc non couvertes par l’assurance.

Au départ de la randonnée, il identifie les débutants qui pourraient avoir besoin d’aide, et le signale au rouge de tête, et aux jaunes. Il remercie les automobilistes bloqués aux carrefours ou aux intersections de rues et les informe d’un geste et d’un sourire qu’ils peuvent continuer leur chemin.